REVUE DU SPECTACLE EN DIRECT: Sean Burns et Lost Country - Musique pour tavernes, bars et Honky Tonks

Le titre de l'album dit tout. C'est de la musique pour les tavernes, les bars et les honkytonks. Cela fonctionne également bien dans les camionnettes, les grandes plates-formes longues distances et les petites salles de concert locales telles que The Aviary à Edmonton, où j'ai eu l'occasion d'entendre Sean et ses compagnons de groupe au travail.

La soirée a débuté avec les sons de Boots Graham, un des pays du sud de l’Alberta, un fournisseur du style de jeu de guitare Carter Claw et de chansons tranches d’histoire vivante. Les chansons sont des thèmes traditionnels tels que des cœurs brisés et des bouteilles vides, mais Boots est un interprète engageant et divertissant qui joue et chante sans effort. Je peux l'imaginer autour d'un feu de camp en train de boire de la bière dans une glacière et à hurler plus fort que les coyotes. Boots était amusant et une très bonne introduction pour Sean Burns et Lost Country.

Sean est un artiste prestance qui est à l'aise dans son rôle de troubadour du pays. Son groupe est serré et évidemment s'amuse à jouer ensemble. Inspiré par des légendes de la côte ouest comme Buck Owens de Bakersfield, la légende de l'Oklahoma Merle Haggard et les Texans Ray Price et Johnny Bush, l'album a été enregistré à Hillside Hideout à Alexander, au Manitoba; et Tres Mariachis à Nashville, TN. Produit par Grant Siemens, guitariste canadien, et enregistré et mixé par Scott Franchuk (Ingénieur nommé JUNO et Prix Polaris), l'album présente le groupe de Sean Lost Country (Joanna Miller, Bernie Thiessen, Grant Siemens) avec de gros frappeurs Big Dave McLean, Chris Scruggs , et Harry Stinson prêtant aussi leurs talents. Skinny Dyck a fait une apparition en tant qu'invité sur une guitare à pédale d'acier qui a bien joué sur le reste du groupe à l'Aviary.

C'est terre à terre, bottes de cow-boy bien éraflés et paillettes et chapeaux de cow-boy de paille courbé. Eh bien, j'ai eu les bottes éraflées et le seul chapeau de cow-boy dans la foule ce soir-là mais nous avons applaudi et il y avait plus d'un hululement et hurlement de l'arrière de la pièce pour montrer notre appréciation des efforts qu'ils faisaient pour nous divertir. C'était amusant, c'était pays et c'était une bonne nuit. L'Aviary est un petit lieu qui accueille une bonne variété de musique, mais pour une nuit de toute façon c'était une taverne, un bar et un honkytonk.

Norman Weatherly | Musique altérée

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication